Retour

Pourquoi et comment les chats ronronnent ?

Flair animal / Faits amusants / Pourquoi et comment les chats ronronnent ?

Quand l’un de mes chats ronronne sur mes genoux, je ressens immédiatement un sentiment de bien-être. C’est que le ronron félin est apaisant. Et, bien souvent, cela signifie que notre chat est aux anges, ce qui est une source de réconfort pour notre cœur amoureux de la gent féline.

Bien sûr, tout le monde sait que les chats ronronnent. Mais personne, jusqu’à tout récemment, n’avait percé le mystère de la mécanique du ronron. Comment le chat, un animal somme toute de petite taille, parvient-il à émettre un son si grave ?

Jusque-là, les vétérinaires du monde entier ne savaient pas quoi répondre ! Avouez que c’est quand même ironique ! Nous avons une multitude de connaissances sur l’anatomie, la physiologie, les pathologies, la pharmacologie et j’en passe. Nous avons fait cinq ans d’études universitaires ardues, parfois même plus si l’on s’est spécialisé, et nous ignorons totalement pourquoi le chat ronronne.

Le mystère n’est plus

Il était temps que des experts viennent à notre secours ! Ce sont des spécialistes de la voix qui ont percé le mystère. Christian Herbst et son équipe de l’Université de Vienne ont ainsi publié un article éclairant dans la revue scientifique américaine Current biology afin de livrer les secrets des cordes vocales félines.

Voici, en gros, ce qu’ils y expliquent : les plis vocaux, ou cordes vocales vivent en paire dans le larynx. Le passage de l’air crée une vibration, créant des sons que nous, êtres humains ou animaux, produisons. Plus l’animal est petit, plus ses cordes vocales sont courtes et plus les sons qu’il émet sont aigus. Le miaulement du chat est donc naturellement un son aigu. Jusqu’ici, toute cette théorie était connue.

Mais l’équipe de Christian Herbst a découvert un fait nouveau : les cordes vocales félines ont ceci de particulier qu’elles présentent à leur surface des petits « bourgeons » de tissus conjonctifs, absents chez les autres espèces. Ces petits renflements de quatre millimètres de diamètre changent la biomécanique des cordes vocales et abaissent fortement leur fréquence de vibration. Lorsqu’un mince filet d’air, par exemple lors de la respiration, circule entre les deux cordes, il fait vibrer la partie où sont situés les bourgeons, ce qui crée de basses fréquences. C’est donc grâce à ces petits bourgeons charnus que l’on peut profiter du ronron si réconfortant de Minou ??

Maintenant que le mystère est résolu, vous penserez à cette explication lorsque votre matou ronronnera sur vous!

Elle signe ce texte

Dre Evelyne Joubert est médecin vétérinaire et exerce à l’Hôpital vétérinaire Le Gardeur dont elle est propriétaire-gestionnaire. Dre Joubert est aussi propriétaire avec 7 associées, de 8 autres établissements vétérinaires dans la grande région de Montréal.