Retour

Histoire vraie. Blue, chien d’assistance, a changé la vie de Chanel. 

Flair animal / Famille / Tranches de vie / Histoire vraie. Blue, chien d’assistance, a changé la vie de Chanel. 

Avant d’avoir Blue à ses côtés, Chanel Bélisle, atteinte d’un trouble de santé lui générant beaucoup d’angoisse, vivait un enfer au quotidien. Grâce à la présence de son chien d’assistance spécialement formé pour répondre à ses besoins, cette étudiante en maîtrise à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal a vu sa vie radicalement changer. Aujourd’hui, elle dit tout devoir à son chien et forme avec lui un duo inséparable. Voici son histoire.

 

Un quotidien difficile 

Tout le monde connaît les chiens Mira dont la mission est d’aider les non-voyants et les personnes aux prises avec des handicaps physiques. Mais savez-vous qu’il existe de nombreux autres types de chiens d’assistance ? Blue, la vedette de cette histoire, a été formée pour fournir de l’assistance psychiatrique.

Chanel Bélisle est en effet atteinte d’un trouble de santé particulier. Tandis que la plupart des gens voient leur fréquence cardiaque et leur pression sanguine augmenter lorsqu’ils vivent un stress, elle, au contraire, a le cœur qui ralentit. De plus, elle subit une chute de pression, ce qui provoque un évanouissement. 

Chanel peut même s’écrouler en traversant la rue, au pied d’un escalier ou près d’une piscine. Bien entendu, toutes ces situations peuvent lui occasionner des blessures. Avant de partager son quotidien avec son chien Blue, la jeune femme en a d’ailleurs fait les frais plusieurs fois. Elle pouvait avoir jusqu’à quatre accidents par mois et en ressortir avec de douloureuses ecchymoses. 

 

Des crises de plus en plus fréquentes

Au fil du temps, l’état de santé de Chanel s’est empiré au point qu’elle ne pouvait plus rester seule. Plus elle faisait de crises, plus elle redoutait d’en faire une autre. Le cycle de l’angoisse chronique s’est alors installé, lui faisant perdre son autonomie et son indépendance.

En 2020, elle a alors eu la bonne idée de vouloir un chien d’assistance. Mais le processus de demande n’a pas été aussi si facile qu’elle pensait. Après s’être renseignée sur les diverses écoles de formation, elle a dû présenter sa requête en répondant à des questionnaires détaillés et autres documents, en plus de fournir un formulaire rempli par son médecin pour confirmer son diagnostic. Et surtout, elle a dû débourser une forte somme d’argent. Blue lui a coûté 20 000 $ de sa poche, aucune subvention n’étant offerte. Il faut dire que la formation de certains chiens d’assistance peut parfois valoir jusqu’à 60 000 $.

Chanel aurait aimé encourager Les chiens Togo, une entreprise québécoise qui entraîne plusieurs races de chiens, mais son désir d’avoir un labrador a pris le dessus. Ces derniers, couramment associés aux chiens d’assistance, passent en effet plus souvent inaperçus sur la voie publique. Or, elle n’avait pas envie d’avoir un chien atypique qui aurait suscité la curiosité et les questions des gens. Cela l’aurait angoissée. Son choix s’est donc porté sur Searchlight Service Dogs, une entreprise ontarienne qui entraîne exclusivement des labradors. 

 

Une formation personnalisée

Chez Searchlight Service Dogs, le chien ne passe pas par une famille d’accueil. L’entraîneur l’accueille chez lui à l’âge de deux mois. Il le forme ensuite jusqu’à l’âge de deux ans environ. 

Blue a d’abord été formé par Cara, son entraîneure, pour accompagner les troubles psychiatriques. Il a ensuite été entraîné spécifiquement pour répondre aux besoins de Chanel. Sa formation a donc été faite sur mesure pour la jeune femme. Blue est ainsi capable de reconnaître les signes avant-coureurs de l’hypotension. Il pressent le choc vagal — ici causé par un stress – puis agit pour que Chanel prenne elle-même action. 

Lorsque Blue sent qu’un choc vagal est imminent, il lèche les mains de son humaine. Celle-ci comprend alors qu’elle doit s’asseoir pour éviter une chute. Puis, Blue s’assoit ou s’appuie sur Chanel afin qu’elle reste au sol. Il peut aussi japper pour attirer son attention.

 

La rencontre

En février 2023, après trois ans d’attente, un délai tout de même moins long qu’au Québec, Chanel a enfin été invitée à aller chercher Blue. Elle a passé sept jours en Ontario à apprendre à le connaître et comprendre son mode de fonctionnement, sous les conseils précieux de l’entraîneure. 

Depuis, le duo est inséparable. Blue accompagne Chanel partout où elle se rend : à l’Université, à l’hôtel, au restaurant, au centre commercial et même dans l’avion ! La présence de ce chien dévoué a véritablement changé la vie de Chanel et a amélioré sa qualité de vie de 80 %.

La jeune femme est plus calme et plus sereine et a même réduit de manière considérable sa médication. Chanel affirme même que c’est grâce à Blue qu’elle va pouvoir terminer de rédiger son mémoire de maîtrise. D’ailleurs, elle ne manquera pas de remercier son chien dans son document. Et Blue sera à coup sûr sur l’estrade de l’Université avec elle lorsqu’elle ira chercher son diplôme !

 

 

Elle signe ce texte

Dre Evelyne Joubert est médecin vétérinaire et exerce à l’Hôpital vétérinaire Le Gardeur dont elle est propriétaire-gestionnaire. Dre Joubert est aussi propriétaire avec 7 associées, de 8 autres établissements vétérinaires dans la grande région de Montréal.