Retour

Toxoplasmose. Je suis enceinte, dois-je me départir de mon chat?

Flair animal / Toxoplasmose. Je suis enceinte, dois-je me départir de mon chat?

NON! Il s’agit simplement de prendre quelques précautions. Voilà ma réponse avant même de débuter la discussion! Bien que la grossesse soit généralement une bonne nouvelle, celle-ci vient avec une touche d’inquiétude et un questionnement tout à fait légitime surtout lorsque nous partageons la maisonnée avec un animal de compagnie.

Je ne ferai pas ici des recommandations sur comment faciliter la cohabitation de bébé avec nos animaux, mais plutôt sur la démystification que le chat n’est plus le bienvenu lorsqu’on a le bonheur de porter un enfant.

Cette croyance populaire vient du fait que l’espèce féline peut être porteuse d’un parasite, invisible à l’œil nu et appelé Toxoplasma gondii, pouvant se transmettre à l’humain et causer de grave problème dont l’avortement et des troubles de développement pour le fœtus.

Bien que la toxoplasmose puisse être transmise à travers le placenta si la mère est infectée durant la grossesse, celle-ci est rare, surtout si elle possédait déjà une immunité (anticorps) avant la grossesse.  

Transmission du parasite 

Quoique l’espèce féline et les félidés sauvages soient la principale source d’infection, plusieurs autres espèces animales (oiseaux, rongeurs, gibier sauvage, animaux d’élevage tel que les petits ruminants) peuvent être des hôtes intermédiaires (hôte secondaire qui abrite un parasite sous forme de kyste tissulaire) en s’infectant après avoir ingéré des matières fécales félines.  

Le chat s’infectera en chassant et en mangeant une proie contaminée (souris, oiseaux, etc.), par sa mère ou par un contact avec des selles d’un autre félin porteur. S’il fréquente l’extérieur, il est ainsi plus à risque de s’infecter et de transmettre le parasite par ses selles.  Bien souvent, il n’aura aucun symptôme.

Environ 60% des chats vivants à l’extérieur s’infecteraient de ce parasite unicellulaire. Et ce sont en général les chatons de moins de 1 an qui sont les plus à risque. Malheureusement, une analyse de selles ne révélera l’infection que dans 1% des cas. D’autres tests sont donc nécessaires afin de connaître le statut parasitaire de votre minou.

Le chat qui effectue ses déjections à l’extérieur peut ainsi contaminer le sol, l’eau et les végétaux en excrétant des oocystes (forme infectieuse du parasite), mettant les autres espèces dont l’humain, à risque.

Ce dernier s’infectera généralement par l’ingestion d’eau ou de légumes du jardin contaminés, par la litière du chat et par la viande insuffisamment cuite d’agneau et de porc, contentant des kystes de ce parasite.  

Limiter le risque pour la femme enceinte

01

Nettoyer la litière tous les jours : puisque les oocystes éjectés dans les selles du chat ne sont pas directement infectieux (cela prend 1-3 jour), enlever quotidiennement les selles est un bon moyen de limiter la transmission. Au besoin, laisser le conjoint.e effectuer cette tâche ingrate. Vous n’avez pas le choix de le faire? Portez des gants puis lavez-vous les mains avec du savon durant au moins 20 secondes.

02

Bien cuire la viande : Évitez de consommer de la viande de gibier, de l’agneau ou du porc. Sinon, assurez-vous que la température interne de la viande atteint 74 à 77°C avant de la consommer. 

03

Nettoyer les légumes : vous avez un jardin sur votre terrain dont fréquentent les chats du voisinage? N’oubliez pas de laver vos légumes à l’eau et de les brosser avant leur consommation.

04

Portez des gants de jardinage : dans la même veine, portez des gants protecteurs lorsque vous jardinez ou travaillez dans le sol.

05

Éviter de visiter les fermes durant la grossesse : celles-ci hébergeant généralement beaucoup de félins, le risque de s’y contaminer par des objets souillés est plus grand.

06

Alimentation animale : Éviter de nourrir votre chat avec de la viande crue et limiter ses repas à une ration ménagère cuite ou des croquettes commerciales. Éviter de lui donner du foie cru. Empêchez-le de chasser s’il va à l’extérieur (préconiser les sorties en harnais, sur le patio ou dans un catio (espace extérieure aménagé pour votre chat).

Vous attendez la venue de la cigogne, félicitations pour cette merveilleuse nouvelle. Mais pas de panique, la cohabitation avec Minette et Félix sont possibles avec certaines précautions. Vous n’avez aucunement à rechercher une autre famille pour ces derniers. Profitez plutôt de ces 9 mois pour vous reposer et préparer la venue de votre poupon.

Elle signe ce texte

Dre Evelyne Joubert est médecin vétérinaire et exerce à l’Hôpital vétérinaire Le Gardeur dont elle est propriétaire-gestionnaire. Dre Joubert est aussi propriétaire avec 7 associées, de 8 autres établissements vétérinaires dans la grande région de Montréal.