Retour

La dysplasie de hanche chez le chien : une condition toujours génétique!

Flair animal / Santé / La dysplasie de hanche chez le chien : une condition toujours génétique!

La dysplasie de la hanche chez le chien est une condition médicale fréquente et souvent douloureuse qui affecte le membre pelvien (postérieur ou arrière) de l’animal. Cette affection orthopédique peut toucher toutes les races bien que certaines soient davantage prédisposées que d’autres. La dysplasie de la hanche résulte d’un développement anormal de l’articulation de la hanche. Une laxité trop importante et une mauvaise conformation entre la tête du fémur et la cavité acétabulaire vont être à l’origine d’une usure prématurée du cartilage, entraînant une inflammation, une douleur articulaire et le développement d’arthrose.

 

Principaux symptômes de la dysplasie de la hanche

 

Les signes de la dysplasie de la hanche varient en gravité, allant de légers inconforts à une boiterie sévère. Certains chiens présentent des symptômes dès leur plus jeune âge, tandis que d’autres peuvent ne montrer des signes cliniques que plus tard dans leur vie. Les propriétaires attentifs remarqueront des signes tels que des difficultés à se lever, à monter les escaliers, une démarche anormale et une diminution d’intérêt pour l’activité physique.

 

La dysplasie de la hanche est une maladie génétique, autrement dit, elle est transmise par les parents. D’autres facteurs tels que la nutrition du chien, son poids corporel et le type d’activités exercées peuvent également influencer l’évolution de la maladie à terme. Les chiens de grandes races tels que le labrador retriever, le berger allemand et le golden retriever sont davantage prédisposés à cette condition. Les éleveurs responsables effectuent des dépistages radiographiques des hanches sur des parents potentiels pour réduire le risque de transmission de la maladie.

 

Diagnostic et traitement de la dysplasie de la hanche

Le diagnostic de la dysplasie de la hanche est généralement confirmé par des radiographies qui permettent au vétérinaire d’évaluer la structure de l’articulation et la gravité de la maladie. Une fois le diagnostic établi, le plan de traitement varie en fonction de la gravité des symptômes et de la condition physique du chien. 

 

Dans les cas légers, un traitement conservateur comprenant la gestion du poids, l’exercice contrôlé et des suppléments nutritionnels peut être recommandé. Des médicaments anti-inflammatoires ou analgésiques peuvent également être prescrits pour soulager le chien lors de crise de douleur. 

 

Cependant, les cas plus graves nécessitent une intervention chirurgicale pour améliorer la fonction articulaire et soulager définitivement la douleur. Il existe plusieurs opérations visant à traiter la dysplasie de la hanche chez les chiens. Celles-ci ont pour but de prévenir le développement de la dysplasie si elles sont réalisées à un très jeune âge, ou d’améliorer le confort et restaurer la fonction articulaire si elles sont effectuées sur des patients plus âgés. Parmi les interventions chirurgicales les plus courantes, on trouve le remplacement total de la hanche, l’ostéotomie tête et col fémoral, les ostéotomies pelviennes et la symphysiodèse juvénile pubienne. Les propriétaires de chiens doivent discuter en détail avec leur vétérinaire de famille en collaboration avec un spécialiste en orthopédie/chirurgie  afin de déterminer la meilleure approche pour le bien-être de leur animal. 

 

En conclusion, la dysplasie de la hanche est une condition orthopédique courante chez les chiens, en particulier chez les grandes races. Un diagnostic précoce et une gestion appropriée de la maladie amélioreront considérablement la qualité de vie de l’animal affecté. Les propriétaires de chiens doivent être conscients des signes potentiels de la dysplasie de la hanche et consulter leur vétérinaire ou un spécialiste en orthopédie pour mettre en place un suivi régulier ainsi que des soins adaptés lorsque cette condition survient.

Il signe ce texte

Dr Matthieu Gatineau, DMV, ACVS-ECVS, ACVSMR est chirurgien spécialiste, et pratique au Centre DMV.