Retour

L’hypoglycémie du chiot : une urgence vétérinaire!

Flair animal / Santé / L’hypoglycémie du chiot : une urgence vétérinaire!
jeune chiot beagel blanc et brun assi sur fond bleu

Avant de vous laisser partir avec votre chiot, votre éleveur vous a sans doute mis en garde contre l’hypoglycémie. C’est en effet un problème de santé qui touche parfois les chiots et dont il faut connaître l’existence pour réagir rapidement. Sans soins vétérinaires, un chiot atteint d’hypoglycémie est en réel danger.

L’hypoglycémie, c’est lorsque la concentration de glucose dans le sang diminue sous un seuil critique. Le glucose est en effet primordial pour tous les animaux et doit demeurer dans un certain intervalle. Il permet aux cellules de fonctionner correctement et est la principale source d’énergie pour l’organisme. Les chiots ont généralement besoin de plus de glucose qu’un chien adulte pour se sentir bien et peuvent avoir du mal à réguler leur taux de sucre dans le sang.

Qui est le plus à risque ?

  • Les chiots de moins de 3 mois ;
  • Les chiots de petites races, notamment les races miniatures et les teacups;
  • Les chiots qui cessent de manger.

Quels sont les symptômes à reconnaître ?

  • Hypoglycémie légère : le chiot présente des tremblements ou des secousses, il a du mal à marcher, il semble étourdi, il somnole plus que d’habitude et il a froid.
  • Hypoglycémie sévère : le chiot semble aveugle ou tombe lorsqu’il marche, il respire très lentement et/ou semble extrêmement faible. Sans traitement, un chiot peut faire des convulsions, tomber dans le coma et même mourir.

Quoi faire si votre chiot semble atteint d’hypoglycémie ?

  • Il faut rapidement faire remonter son taux de sucre dans le sang. Pour se faire, prenez n’importe quel sirop haut en sucre (sirop d’érable, sirop de maïs, miel). Appliquez-en sur votre doigt, et passez-le sur les gencives et la langue de votre animal. Vous pouvez aussi utiliser une seringue sans aiguille.
  • Appelez votre vétérinaire et rendez-vous à la clinique immédiatement. Si votre clinique habituelle est fermée, n’hésitez pas à vous rendre directement dans un centre d’urgence ouvert 24 heures sur 24. Un chiot en hypoglycémie ne peut pas attendre au lendemain pour être traité.
  • Pendant le trajet, gardez l’animal au chaud. Les animaux en hypoglycémie sont à risque de faire de l’hypothermie, une autre complication qu’il faudra traiter une fois chez le vétérinaire. Enroulez-le dans des serviettes. Encore mieux, si quelqu’un vous accompagne, demandez-lui de garder le chiot dans ses bras et de le coller contre sa peau pour le réchauffer. 
  • Amenez avec vous du sirop sucré pour en redonner au chien durant le trajet s’il redevient subitement très faible.

Une fois chez le vétérinaire, l’équipe mettra tout en place pour sauver votre animal. Des fluides intraveineux supplémentés en dextrose (sucre) lui seront administrés par cathéter pour faire remonter sa glycémie. Votre chiot sera également activement réchauffé. De nombreuses prises de glycémie seront effectuées pour être sûr que son niveau de sucre remonte efficacement. Une hospitalisation est souvent nécessaire jusqu’à stabilisation de l’animal.

Comment éviter une hypoglycémie ?

  • Nourrissez fréquemment votre chiot. Plus il est de petite taille, plus il devrait manger souvent dans une journée, soit au moins quatre fois par jour. Les petites races devraient recevoir entre six et huit repas par jour jusqu’à ce qu’elles atteignent l’âge de trois mois.
  • Vérifiez avec votre vétérinaire que la nourriture que vous donnez est adaptée à votre chiot. Celle-ci doit contenir suffisamment de glucides pour les besoins de votre animal en croissance.
  • Prenez rapidement rendez-vous avec votre vétérinaire si votre chiot cesse de manger. S’il ne mange pas, il cesse de faire des réserves de glucose et son taux de sucre dans le sang peut diminuer rapidement.
  • Ayez toujours du sirop sucré à portée de main à la maison.

Si elle est traitée rapidement, l’hypoglycémie ne cause souvent qu’une grosse frousse aux propriétaires et ne laisse aucune séquelle à leurs chiots. Mais si elle est prise trop tardivement, elle peut conduire au décès de l’animal. Il est donc primordial de savoir reconnaître les symptômes pour agir vite, et surtout, savoir quelles précautions prendre pour l’éviter. Nous espérons que cet article vous y aidera !

Elle signe ce texte

Dre Lortie-Watkins est médecin vétérinaire. Elle a débuté sa pratique, dès sa sortie de la Faculté, à l’Hôpital vétérinaire de Montréal.