Retour

Histoire vraie. Archie, le petit écureuil qui n’a qu’un œil.

Flair animal / Famille / Tranches de vie / Histoire vraie. Archie, le petit écureuil qui n’a qu’un œil.
écureuil de compagnie accroché sur le bras de son maître

Dans ma pratique, je vois trop souvent des choses horribles : des jeunes animaux avec des maladies incurables, des vieux animaux qui souffrent en silence de douleurs dentaires ou articulaires parce que le propriétaire pense que   « c’est normal à son âge ». Je vois des malencontreux accidents qui finissent en euthanasie, car ce n’est pas tout le monde qui peut dépenser des milliers de dollars pour une chirurgie orthopédique. Mais je vois de belles choses aussi !

Voici l’histoire d’Archie, l’écureuil rescapé et tellement aimé par son propriétaire

Archie est l’un des nombreux écureuils tombés de son nid cette année. La plupart vont en mourir, soit du choc causé par la chute ou sinon mangé par un prédateur. Certains auront la chance de se trouver sur le chemin d’un bon samaritain qui ramasse la p’tite bête et qui se dit  « bon, mais qu’est-ce que je fais avec cet animal maintenant ? »

Et bien, vous serez peut-être étonnés d’apprendre qu’il existe des refuges pour écureuils où des bénévoles passionnés travaillent fort pour aider ces petits rongeurs. Certains animaux seront soignés et retournés dans la nature, lorsque c’est possible. D’autres ne seront pas en mesure de retourner à l’état sauvage. C’est le cas d’Archie. Dans ces situations, le refuge tente de leur trouver une famille.

Archie avait un glaucome lorsque je l’ai vu. C’est une condition oculaire très douloureuse qui mène à la perte de vision. Tout ça avait débuté, avant qu’il ne soit rescapé, par une égratignure de son œil. Lors de son arrivée au refuge, il a eu les soins de base, mais malgré ces derniers, la blessure s’est infectée et s’est transformée en uvéite (inflammation de l’intérieur de l’œil) qui a mené à un glaucome par la suite. Au point où en était Archie, seule l’énucléation (lui retirer son œil) pouvait lui redonner une vie sans douleur.

Le propriétaire d’Archie, qui l’avait eu en famille d’accueil, a décidé de le soigner jusqu’au bout et de lui offrir le meilleur environnement possible vu sa condition : il lui a construit un enclos extérieur où Archie peut évoluer comme écureuil, mais sans risque qu’un prédateur ne vienne le surprendre. Il a fait castrer Archie et a opté pour la seule solution possible : l’énucléation. 

Archie a donc un propriétaire aimant, un enclos pour profiter de la nature, une cage à l’intérieur pour passer la nuit et…un seul œil. Pas mal pour un petit écureuil !

Elle signe ce texte

Dre Evelyne Joubert est médecin vétérinaire et exerce à l’Hôpital vétérinaire Le Gardeur dont elle est propriétaire-gestionnaire. Dre Joubert est aussi propriétaire avec 7 associées, de 8 autres établissements vétérinaires dans la grande région de Montréal.