Retour

10 faits inusités et surprenants sur les chats.

Flair animal / Faits amusants / 10 faits inusités et surprenants sur les chats.

Ah nos amis les chats! Animaux domestiqués, mais gardant un petit je-ne-sais-quoi de mystérieux, qu’on aime bien! Voici 10 faits surprenants sur nos compagnons.  

 

1 – Les chats ne peuvent pas goûter le sucré, ils n’ont pas le récepteur gustatif le permettant. 

 

2 – Les chats sont très sensibles à la texture de leur nourriture. La plupart du temps, ils vont manger leur proie la tête première (beurk!) à cause du sens de croissance de son poil. Cette sensibilité se traduit à leurs préférences parfois difficiles à comprendre envers leur nourriture sèche ou humide.  

 

3 – Les chats d’extérieur mangent 8-10 petits repas par jour, mais la chasse est seulement fructueuse environ 10% du temps. Une bonne partie de leur temps est donc passée à chasser. C’est pourquoi il est important de nourrir les chats dans des bols interactifs et de jouer avec eux, ainsi que d’éviter de les nourrir des grosses quantités une ou deux fois par jour.  

 

4 – Cela étant dit, bien que nous pensions souvent aux chats comme de grands chasseurs, ils sont aussi une espèce proie.  C’est pourquoi ils sont tellement bons à masquer leur inconfort ou leur douleur quand ils sont malades, pour éviter de paraître vulnérable devant un prédateur. Il faut porter attention aux habitudes de votre chat, et consulter un vétérinaire quand quelque chose change.  

 

5 – Les chats adultes communiquent rarement entre eux en miaulant. Les chatons miaulent pour attirer l’attention de maman, mais par la suite la communication est plutôt non verbale et avec des bruits différents, comme des grognements.  

 

6 – Cependant, les chats adultes utilisent beaucoup les miaulements pour communiquer aux êtres humains. Les chats vont utiliser différents tons selon ce qu’ils veulent communiquer avec nous : faim, stress, affection…  

 

7 – Les chats ronronnent pour plusieurs raisons. Quand ils sont contents, comme communication non verbale d’apaisement envers un autre chat, comme autoréconfort quand ils sont stressés. La fréquence basse des ronronnements peut contribuer à la gestion de la douleur et même à la guérison d’os et de muscles!  

 

8 – Les nez de chats ont des bosses et crêtes au niveau de la truffe qui sont uniques, comme les empreintes digitales de l’humain. 

 

9 – Les clavicules des chats ne sont pas connectées à d’autres os, et sont simplement suspendues dans les muscles des épaules. Cela permet aux chats de passer dans des espaces très étroits! 

 

10 – Les chats ne voient pas tout à fait dans le noir. Mais grâce à une structure réflective au fond de l’œil (tapetum lucidum), leurs photorécepteurs sensibles en faible lumière, et leurs grosses pupilles et cornées qui laissent passer beaucoup de lumière, les chats ont besoin d’environ 1/6 de la lumière d’un être humain pour bien voir.  

Elle signe ce texte

Dre Stéphanie Surveyer est médecin vétérinaire et propriétaire avec 7 associées, de 8 établissements vétérinaires dans la grande région de Montréal. Dre Surveyer est gestionnaire de la Clinique vétérinaire Lac St-Louis.