Retour

Engagement à long terme. Oui, les lapins vivent vieux!

Flair animal / Engagement à long terme. Oui, les lapins vivent vieux!

Parmi les petits mammifères de compagnie, outre les chiens et les chats, les lapins sont ceux qui ont la plus longue espérance de vie, soit entre 10 et 12 ans.

Voyons ensemble quels sont les changements, et les soins à apporter, à un lapin de l’âge d’or. 

Les articulations 

Immanquablement, comme pas mal tous les animaux humains inclus, les lapins peuvent souffrir d’arthrose. Cette condition dégénérative chronique des articulations (souvent plusieurs sont affectées) entraîne son lot de conséquences. 

Premièrement, le lapin bouge moins et saute moins, car ses pattes sont douloureuses. Pensez alors à faciliter l’accès à sa nourriture, à son eau et à son bac à litière. Heureusement, votre médecin vétérinaire peut lui prescrire des anti-inflammatoires efficaces et sécuritaires pour soulager l’inflammation dans ses articulations. 

Le poids 

En étant ainsi moins actif, il n’est pas rare que les lapins prennent du poids, tout en perdant de la masse musculaire, ce qui empire inévitablement les douleurs reliées à l’arthrose. De plus, avec l’inactivité et le surpoids, les problèmes urinaires et de pododermatite (maladies des pattes) empirent ou se déclarent. Il est important d’ajuster l’alimentation en réduisant le nombre de calories quotidiennes afin de garder votre lapin mince. Aussi, prenez l’habitude de surveiller le dessous de ses pattes fréquemment. 

Les dents 

Une autre conséquence de l’arthrose, mais aussi des problèmes dentaires, est la détérioration de la qualité du pelage. Les poils sont ternes et parfois des pellicules et du feutrage (les mottons de poils) y sont présents. C’est que votre lapin arthrosique a maintenant du mal à se contorsionner pour se toiletter, et a aussi peut-être moins d’énergie pour entretenir son pelage et se mettre sur son 36. Évidemment, si ses dents le font souffrir, il sera aussi moins enclin à se lécher pour se laver. Il faut donc l’aider à de débarrasser des poils morts et des squames en le brossant régulièrement. 

Les problèmes dentaires peuvent aussi être débilitants en l’âge avancé. Si vous notez des changements d’habitudes dans les préférences de votre lapin, surtout s’il semble favoriser les aliments qui se mâchent facilement, il importe de consulter votre vétérinaire. Un menton mouillé, des pattes avant sales et du bruxisme (c’est le mot médical pour grinchage des dents) sont autant de signes inquiétants. 

Outre les points mentionnés ci-haut et les soins vétérinaires réguliers, un autre truc peut aider notre lapin vieillissant :  avoir un jeune lapin comme compagnon ! Les jeunots peuvent aider l’aîné à rester plus actif en favorisant les jeux et peuvent aussi l’assister dans son toilettage. Qui ne voudrait pas d’un aidant naturel à longues oreilles ! 😊 

Elle signe ce texte

Dre Evelyne Joubert est médecin vétérinaire et exerce à l’Hôpital vétérinaire Le Gardeur dont elle est propriétaire-gestionnaire. Dre Joubert est aussi propriétaire avec 7 associées, de 8 autres établissements vétérinaires dans la grande région de Montréal.