Retour

Prévention parasitaire. Qu’est-ce que je dois donner et quand ?

Flair animal / Santé / Prévention parasitaire. Qu’est-ce que je dois donner et quand ?
calendrier parasites chien

C’est vrai que c’est un peu mêlant, la prévention parasitaire. Il y a plus d’un produit et mes clients me demande invariablement tous les ans, quoi donner quand. Voici un petit guide pour vous aider à vous y retrouver et pour une meilleure compréhension de chaque prévention. 



 

Vers du cœur – juin à novembre

Depuis de nombreuses années, les propriétaires de chien se sont habitués à protéger leurs animaux contre les vers du cœur, ces parasites transmis par les maringouins. Qui dit maringouin dit chaleur. Donc, on traite avec un antiparasitaire contre le vers du cœur, du début juin au début novembre.

 

Il faut se rappeler que l’antiparasitaire tue ce que le chien aurait pu attraper aussi loin que le mois d’avant. C’est ainsi que la dernière dose administrée en début novembre, préviendra que des larves de vers du cœur attrapées début octobre, se développent dans le sang du chien. On garde en tête que c’est, entre autres la faune (coyote, renard, raton…), les chiens errants et ceux qui ne sont pas protégés, qui entretiennent la maladie du vers du cœur.

 

Tiques et puces – février à décembre

Depuis maintenant plusieurs d’années, les tiques sont bien présentes au Québec et actives, dès qu’il fait 4 degrés Celsius. Attention, nul besoin que la température soit de 4 degrés toute la journée pour sortir les tiques de leur dormance. Au printemps particulièrement, ayant passé l’hiver « endormies », elles ont particulièrement voraces. 

 

Ainsi, on se souvient de protéger nos animaux dès qu’il fait 4 degrés.  Je protège mes animaux de février à décembre mais j’ai toujours une dose de plus à administrer si nécessaire en janvier.  Avec le réchauffement climatique, 4 degrés par un après-midi ensoleillée de janvier, c’est tout à fait possible. 

 

L’avantage avec la très grande majorité des produits pour les tiques, c’est qu’ils protègent aussi contre les puces. Un doublé pratique. La plupart, à large spectre, protègent aussi contre toutes sortes de parasites intestinaux et contre les mites d’oreilles. 

 

Mode de vie ?

Il faut retenir que le calendrier et le type de prévention parasitaires varieront selon le mode de vie de l’animal et la région où il habite. Ainsi, un animal qui voyage aux États-Unis sera protégé à l’année contre le vers du cœur, les puces, les tiques et les vers intestinaux.  Les animaux qui chassent ou qui mangent des proies peuvent aussi avoir des protocoles de vermifugation différents. Votre vétérinaire saura vous guider.  

Elle signe ce texte

Fondatrice du magazine web Flair & Cie, Dre Lucie Hénault est médecin vétérinaire et propriétaire avec 7 associées, de 8 établissements vétérinaires dans la grande région de Montréal. Dre Hénault est gestionnaire de l’Hôpital vétérinaire de Montréal, à Westmount.